Loading...
Astuces 2018-05-22T14:34:07+00:00

Quelques conseils pour permettre à votre projet de traduction de se dérouler de la façon la plus optimale possible.

  • Veillez à nous envoyer un texte source clair, dénué d’erreur et grammaticalement correct. Vous hésitez ? Consultez ce site pour obtenir une réponse sans ambiguïté.
  • La ponctuation revêt elle aussi toute son importance. Voici un petit exemple humouristique en guise d’illustration :
    1. Et si on mangeait, les enfants?
    2. Et si on mangeait les enfants?
    Dans la première phrase, on propose aux enfants de manger quelque chose. Dans la seconde, on propose de manger les enfants…
  • Heure et date
    N’oubliez pas que l’heure et la date ne sont pas représentées de la même façon dans les différentes parties du monde. Exemple :
    * 12/09 signifie le 12 septembre en Europe, mais le 9 décembre aux USA…
    * Dans les pays anglophones, on n’utilise pas le système des 24h. Plutôt que 18h, on dira 6 pm.
    * Dans certaines langues, la virgule remplace aussi le point dans les nombres.
    10.15 USD en anglais deviendra en français 10,15 USD EN : 10.15 USD FR = 10,15 USD

Attention également aux espaces, une erreur peut modifier totalement le sens d’une phrase…

Le contexte est essentiel

Ne soyez pas avare en informations sur le contexte, il s’agit d’un élément essentiel du processus de traduction !

Les traducteurs sont de grands curieux, nous voulons tout savoir, mais alors vraiment tout… Vous pensez peut-être que toutes les informations se trouvent dans le texte, pas vrai ? Probablement… Mais nous aimerions aussi savoir sous quelle forme le texte sera publié (en ligne, brochure, catalogue, texte publicitaire, etc.), à quel public il est destiné (clients professionnels, utilisateurs finaux, etc.), dans quel pays il sera lu (français de France, de Belgique, du Canada, etc.). De nombreuses autres variables nous donnent également les informations concrètes dont nous avons besoin pour que votre texte fasse mouche !

Format de livraison

Nous travaillons de préférence sur la base de textes au format Word.

Naturellement, d’autres formats sont possibles, par exemple des fichiers PDF, Excel, PowerPoint, html, po, idml, Publisher… mais tenez compte du fait que de tels fichiers prennent souvent plus de temps à traduire et sont donc un peu plus coûteux. Si vous ne disposez pas d’un fichier électronique de la version originale du texte, vous pouvez bien entendu le scanner et nous l’envoyer par e-mail ou bien via le portail clients.

5000 mots pour hier

Essayez de prévoir pour la traduction une durée d’exécution égale à celle dont vous avez eu besoin pour écrire le texte source.

Ce n’est pas pour rien que la traduction était autrefois un travail de bénédictin… La traduction est un travail exigeant une grande concentration, et le traducteur/réviseur jongle constamment avec deux cultures. Une bonne nuit de sommeil offre souvent l’inspiration et de nouvelles perspectives. Dès lors, fixez un délai raisonnable, vos textes n’en seront que meilleurs. Si vous avez eu besoin d’une semaine pour écrire un texte, essayez donc de prévoir une semaine également pour sa traduction. En moyenne, un traducteur traduit 6 pages par jour ou 3000 mots. Cette quantité dépend évidemment du niveau de difficulté et du format dans lequel le texte a été envoyé. Dans des conditions idéales, un réviseur relit entre 8000 et 10 000 mots par jour. Il arrive cependant que la révision dure aussi longtemps, voire plus longtemps, que la traduction elle-même.

Version finale

Un texte définitif vaut mieux que 100 textes à moitié terminés…

Essayez toujours de livrer la version finale et définitive du texte à traduire. Nous serons alors en mesure de traduire le texte en une seule fois et veillerons à la cohérence de la terminologie et du style. Si des changements ou des ajouts se présentent, des erreurs ou des incohérences risquent fortement de se glisser dans le texte, ce qui serait dommage !